CONTACT US

“Toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite…”

TOUT COMMENCE EN FRANCE à PARIS,

Quand Jeannine et Lucien décident de se séparer de leurs anciens vêtements. Ils se donnent rendez-vous devant la benne dans laquelle ils déposent un souvenir de leur vestiaire. Ils espèrent que leurs affaires passées de mode, trouvent un nouvel heureux bénéficiaire.

Jeannine – “C’est le printemps, j’avais besoin de ranger mes placards et de faire de la place. J’ai aussi voulu tourner la page car mes enfants sont maintenant tous mariés. Et je me suis dis que ça pouvait rendre service à quelqu’un.”

Lucien – “Oh bah y a des vêtements qu’on peut plus mettre car on a pris du poids. Alors autant que ça serve à quelqu’un.”

DE l’AUTRE CÔTÉ DE LA MER

Fayçal, jeune travailleur tunisien, trie 6 jours sur 7 des vêtements envoyés par contenaire du monde entier. Il retrouve un pull sur lequel est inscrit « Jeannine », et l’envoie dans la caisse crème.

Il nous raconte: –  “Je travaille sur la chaîne de production. On est presque 1000 à travailler chaque jour dans cette usine. Moi, je m’occupe de trier les vêtements et de les classer selon leur qualité et leur état. On reçoit des tonnes par jour, on appelle ça l’ORIGINAL, ensuite, je sépare la CREME du CHIFFON. Voilà mon travail. “

MARTINE AU SOUK

Martine, passionnée de mode, a récemment ouvert une boutique de fripes. Ses premiers pas sont encourageants, elle espère prospérer et continuer à dénicher de nouvelles pièces. Son flair et sa patience l’emmènent partout. Elle profite de ses vacances en Tunisie pour faire une halte aux souks.

– “J’aime bien travailler à mon rythme. Mais faut quand même se lever tôt. En ce moment, je cherche des t-shirts sympa, car la saison d’été arrive à grand pas. Ah tient, il est marrant ce pull…”

LA MONDIALISATION FAIT MOUCHE

Charlotte, étudiante en mode, adore le shopping. Tous les samedis, elle se rend dans la boutique de Martine, afin de découvrir ses dernières trouvailles.
– “Oh ça va ma puce? C’était bien ton voyage?
[…]
Il est cool ce pull, je le prends!”

1

LE CONSTAT

En France, c’est 200 000 tonnes de vêtements donnés chaque année. Récoltés dans les bennes, ils sont destinés à faire de l’argent. En effet, si tous les vêtements étaient destinés aux 150 000 SDF, chacun d’entre eux se verrait porter plus d’une tonne de vêtements par an.

2

NOTRE EXPERTISE

Notre équipe est composée des plus grands stylistes de mode. Leur connaissance en terme de matières, de compositions et d’arrangements positionnent EXCREAMENT à l’avant-garde de la fripe. Toute exagération n’est que le fruit d’un savant travail de réflexion menant à cette farce colombine.

3

LES SOURCES

Ces dons de matières sont transformés en dons financiers. Envoyés dans les usines de tri et revendus sur différents marchés, nous sélectionnons les produits qui vous plairont dans une démarche avant-gardiste.

4

NOTRE PROPOSITION

Nous vous offrons un choix limité de pièces chinées dans l’une des plus grandes friperies à ciel ouvert du monde. Notre démarche est unique en son genre, à commencer par son nom. Excreament, ou chercher la crème dans la merde.

5

LES CONDITIONS

Toute notre sélection est nettoyée et repassée chez un professionnel. Nous offrons aux objets une seconde chance dans la vie. Des scénographies et des prises de vue seront présentées quotidiennement afin de donner aux acquéreurs l’envie d’acheter. Il est clair que dans cette histoire, nous attachons une grande importance à nos clients qui nous sont chers.

6

NOTRE OFFRE

Nous cherchons pour vous, la crème à des prix inférieurs à ceux pratiqués dans les grandes enseignes. Notre défi est d’offrir un style de pointe à un prix serré. Nous sommes tous des mouches.

SIGN UP
You will receive news of our arrivals and fantastic discounts